Les plus belles plages de la Riviera maya

 

 

 

Pour la visite de ces plages, nous allons partir du sud-est du Yucatan en descendant au sud-ouest

Playa del Carmen est la première de ces plages a inauguré ce périple.  Lieu privilégié pour beaucoup d’étrangers, cette ville est assez active mais très touristique. On y trouve des américains, des italiens, des canadiens, beaucoup de latino-américains, quelques français et quelques russes. La plage principale « la Mamita » n’est pas la plus belle plage mais elle a la particularité d’être située dans le centre-ville, donc très facile d’accès . Mais attention pour se garer, la Quinta Avenida, l’avenue la plus touristique, est située en plein centre ville donc plein de monde. Si vous le pouvez, préférez le vélo, le scooter ou le plus simple, le taxi.

Mais ce n’est pas cette plage qui m’intéresse, c’est plutôt celle qui prolonge « la Mamita ». Il faut aller du côté de l’embarcadère à destination de Cozumel pour trouver cette plage beaucoup plus agréable. Pour s’y rendre, il suffit d’aller à l’embarcadère de passer devant le restaurant « Senor Froggs » et de marcher vers le sud. Cette plage n’est pas privée et n’a donc pas de restaurant ou d’installation type bain de soleil ou de « palapas » mais si vous choisissez de vous allonger à même le sable, vous trouverez la plénitude et la quiétude d’une plage caribéenne. Les activités sont nombreuses sur cette plage, parachute ascensionnel, jet ski, location de kayak de mer, etc ….. Moins de touristes, c’est plus de tranquillité.

Plage de Playa Del Carmen au lever du soleil

 

Xpuha sera la deuxième plage sur ma liste et pour moi la plus belle. Elle est  située à 25 kilomètres de Playa Del Carmen, juste après Puerto Aventura, sur la gauche mais, attention, elle n’est pas facile à trouver, il n’y a pas de panneau de signalisation, seulement un entrée ave une petite guérite. Renseignez-vous bien !!!

Xpuha est plus une plage de mexicains que de touristes et c’est tant mieux. Cette plage gagne beaucoup en notoriété car évidemment elle est magnifique !

Cette plage n’est pas gratuite, un droit d’entrée vous sera demandé lors de votre arrivée mais si vous consommez dans les restaurants qui bordent la plage, le coût de l’entrée vous sera rétrocédé. Si vous mangez sur la plage, n’oubliez pas de déguster un « ceviche », une salade de poissons cuit au jus de citron. DELICIEUX !!!!!!!

En prenant le chemin qui mène à la plage, vous passerez devant un camping « éco-chic » (comme ils disent ici), camping très en vogue, dédié à l’écologie et à la préservation de la faune et de la flore.

Tout au bout du chemin, vous verrez alors cette plage magnifique sur laquelle vous pourrez louer un bain de soleil avec un parasol en « palapa » et déjeuner sur place, les pieds dans l’eau et la tête au soleil. Je crois que c’est l’endroit où la mer est la plus belle. Avec ses différentes nuances de bleu, ses poissons qui vous passent entre les pieds, cette plage reste pour moi, la plus jolie du coin.

Plage de Xpuha

Maintenant, allons à Akumal, située à 40 kilomètres de Playa Del Carmen, c’est une des plages les plus jolies de l’état du Quintana Roo. C’est l’exemple même d’une plage paradisiaque : cocotiers, palmiers, sable blanc et restaurants typiques sur la plage.

Certains me diront que c’est dommage de construire en bord de plage dans un endroit aussi merveilleux et je suis d’accord mais, depuis plusieurs années le gouvernement mexicain a mis  en place une loi littorale drastique pour éviter les barrières de béton comme Cancun ou Acapulco.  Ces édifices gigantesques qui« polluaient » le littoral, juste pour le plaisir des touristes.

Mais depuis quelques temps le gouvernement a fait de gros efforts en interdisant ce type de construction et en privilégiant les constructions basses en bois et en « palapas » (toits en feuilles de palmiers). Ses nouveaux aménagements contribuent à donner un peu plus de cachet et de pittoresque au littoral et attire ainsi, un peu plus les touristes.

Pour en revenir à Akumal, je ne vous aie pas parlé de la chose la plus importante à savoir sur cette plage. En effet, si cette plage est un Eden sur terre, c’est pour son eau cristalline, transparente, d’un bleu à faire mal aux yeux mais aussi pour sa faune marine. A Akumal, vous pourrez voir et nager avec des tortues de mer. Il suffit d’un masque et d’un tuba (snorkel) et tranquillement vous pourrez vous détendre avec ces tortues de mer, ses poissons, ses raies (plus rares) et profiter de la limpidité des eaux turquoise des caraïbes.

Cette plage est un havre de paix mais attention, elle est connue et reconnue, il est possible que beaucoup de touristes en jouissent, c’est pourquoi, choisissez bien votre jour et l’heure pour y aller.

Petit film sur Akumal trouvé sur You Tube

Tulum (60 kilomètres au sud de Playa) est une petite ville très sympathique de 11000 habitants, c’est un petit bourg avec une forteresse maya en bord de plage et avec des plages magnifiques.

La forteresse domine la mer des caraïbes avec sa tour de guet et est idéalement située. Les plages, nombreuses, sont pour la plupart privées. Comme beaucoup, elles sont accessibles mais nécessitent un droit d’entrée. Là aussi, vous pourrez louer des bains de soleil et pourrez déjeuner ou prendre un verre sur la plage. De même que la plupart des plages de la Riviera, les sites sont régie par cette loi littorale très stricte. Et Tulum est peut-être la plus stricte en la matière. Les plages sont très propres et très bien entretenues, pas de papiers ou de mégots de cigarettes qui trainent sous vos pieds. Les cocotiers, palmiers, rochers sont légions et rendent le site exceptionnel.

Bacalar, enfin, est la dernière de mon choix. C’est une petite ville située à 275 kilomètres de Playa del Carmen et fait partie des « Pueblos Magicos ».

« Los Pueblos Mágicos » est un programme développé en 2001 par le Secrétariat du Tourisme (Sectur) en collaboration avec des organismes gouvernementaux, afin de reconnaitre le travail développé par les habitants et la municipalité pour la protection et la sauvegarde des richesses culturelles.

La lagune de Bacalar est une, de ses richesses et est, pour l’instant, protégée des masses de touristes que génèrent Cancun ou Playa et reste une petite cité pittoresque par sa quiétude et sa pure tranquillité.

Pour information, une lagune est une étendue d’eau séparée de la mer par un cordon littoral de sable fin (généralement).

Ses tons passent du bleu turquoise au vert émeraude ou du bleu ciel au bleu électrique, tout dépend de la profondeur ou du moment de la journée. C’est pourquoi, elle est appelée la « Lagune aux 7 couleurs » .et c’est un surnom aucunement usurpé.

Pour les amateurs de photo, pensez à profiter du lever de soleil sur la lagune. Vous y rencontrerez peut être des coatis (sorte de raton laveur) ou des animaux typiques du lieu mais en tout cas vous prendrez des photos magnifiques et vous profiterez du calme du matin qui se lève sur cette belle lagune.

Un Coati prêt pour la photo

Un Coati au repos

Un muelle est un ponton avançant sur la mer ou comme ici sur la lagune de Bacalar

Un muelle est un ponton avançant sur la mer ou comme ici sur la lagune de Bacalar

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui, la prochaine fois, je vous parlerai de Playa Del Carmen.

La suite au prochain épisode.

Hasta la proxima y que le vaya bien

Invierta en bienes raices en ¿Cancún o Playa del Carmen?

INVIERTA EN BIENES RAÍCES EN ¿CANCÚN O PLAYA DEL CARMEN? Esta es la pregunta que muchas personas se hacen cuando planean venir a la Riviera Maya.Para pasar las vacaciones, la solución es más simple, pero para invertir, la elección es más complicada.Cada una de estas...

Les choses que vous ne connaissez pas sur le Mexique

  Les choses que vous ne connaissez pas sur le Mexique     On le sait tous, le Mexique est un pays, extraordinaire, plein de richesses culturelles, de monuments historiques avec une histoire incroyable. Sans parler des plus belles plages du monde, le...

¿Cómo comprar una casa cuando eres extranjero?

¿Cómo comprar una casa cuando eres extranjero? México se está volviendo cada vez más atractivo para la inversión extranjera. Cada año hay un aumento en la inversión extranjera directa (IED). Por ejemplo, en el primer trimestre de 2016, el monto...

Los alebrijes : pur artisanat mexicain

  Los alebrijes : artisanat purement mexicain       Les Alebrijes sont plein de couleurs vives, parfois en carton et parfois en bois, combinant des personnages de différents animaux dans un même corps. Les alebrijes sont des objets artisanaux fabriqués...

Comparte en tus redes sociales